reproduire les inégalités : Maternité, chômage et discrimination

Interventions médiatiques | 4 novembre

Au Mouvement Action-Chômage (MAC) de Montréal, nous croyons que toutes les travailleuses ont droit à la même protection et au même bénéfice de la loi, indépendamment de toute absence liée à la grossesse, à la maternité et aux congés parentaux, conformément à la Charte canadienne des droits et libertés.

En décembre 2017, nous avons débuté un processus de contestation judiciaire dans le but que les femmes ayant bénéficié du Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) et qui ont perdu leur emploi par la suite ou durant cette période, ne soient plus exclues des prestations régulières d’assurance-chômage et ce, au nom du droit à l’égalité.

Concrètement, Mme Laurie Chalifour-Racine a en  déposé une demande de révision de son refus d’assurance-chômage. La révision a confirmé le refus et nous en sommes maintenant à attendre une audience devant le Tribunal de la sécurité sociale (TSS), qui aura vraisemblablement lieu au printemps 2019.

Depuis, trois autres femme touchées par cette discrimination,  Karine Gravel, Martine Theramene et Émilie Bellemare, ont également porté appel de leur refus de chômage et seront représentées par le MAC.

N’hésitez pas à parler de cette lutte aux groupes et personnes intéressé.e.s ou touché.e.s.
Vous êtes une femme touchée par cette discrimination, contactez-nous !

Ces actions s’inscrivent  dans le cadre de la campagne De travailleuses à chômeuses, même injustice même combat! menée par notre regroupement national, le Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi (MASSE), et touchant à l’ensemble des problèmes vécus par les femmes à l’assurance-chômage.

Pour en savoir plus :

Pour toutes les nouvelles sur le chômage et nos mobilisations, analyses et revendications, consultez les Actualités.